Si je passe un jour sans écrire, sans chanter,

Je ne crois plus en rien,

Je ne crois plus mes mots, mes silences,

Je les pense finis,

médiocres… si médiocres !

Je regarde le peu que j’ai donné

Et souvent la beauté que j’ai voulue se dérobe

si je n’ai pas durant cinq minutes la naïveté de croire

que j’ai peut-être aidé quelqu’un à vivre.



Dans un grand champ nu

Prix à la création artistique du CALQ – Région de la Chaudière-Appalaches


Vient de paraître

Dans-un-grand-champ-nu-500x500


Bienvenue dans cet espace. Il est large. On peut y prendre son temps...